Les bienfaits des produits bio sur le corps humain

0

Manger bio est devenu une véritable mode depuis quelques années. Les raisons de cet engouement résident entre autres dans les multiples bienfaits des produits issus de l’agriculture biologique sur notre corps, mais également pour des questions éthiques et écologiques. Découvrons les bienfaits du bio !

Le bio pour limiter les risques d’obésité

L’obésité est un véritable fléau de santé publique, notamment dans les pays développés. Elle favorise l’apparition de maladies graves, parmi lesquelles on peut citer le diabète de type 2.

D’après une étude publiée dans le journal anglais Environnemental Health en octobre 2017, les risques de surpoids et d’obésité peuvent être réduits de plus de 30% en consommant essentiellement des aliments bio. Toutefois, les scientifiques en charge de l’enquête ont précisé que les habitudes alimentaires des amateurs de produits issus de l’agriculture biologique sont plus saines que celles des personnes consommant des aliments provenant de l’agriculture conventionnelle. De ce fait, ils sont bien moins exposés à des risques d’obésité.

En effet, les inconditionnels des aliments labellisés AB délaissent souvent les viandes industrielles au profit des fruits bio, des légumes biologiques, des légumineuses et des grains entiers.

alimentation bio

Le bio pour réduire l’ingestion de pesticides

Les pesticides sont des substances couramment utilisées dans l’agriculture conventionnelle pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. Pourtant, ils peuvent entraîner des effets néfastes sur notre santé. Bien moins exposés à ces produits dangereux, les aliments bio sont plus bénéfiques pour la santé, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Il est important de noter que des études ont permis de démontrer que les pesticides peuvent entraver le bon développement du cerveau d’un nourrisson et, par la même occasion, celui de ses fonctions cognitives.

Si vous souhaitez vous tourner définitivement vers les produits bio, sachez que vous pouvez faire appel aux annuaires spécialisés comme Lonama pour trouver aisément les marques et les commerces proposant essentiellement des aliments issus de l’agriculture et de l’élevage biologiques.

Par ailleurs, les substances telles que les insecticides chimiques présents dans l’agriculture intensive peuvent avoir des effets néfastes sur notre corps, notamment sur celui des femmes enceintes. Si l’augmentation des risques d’interruption précoce de la gestation, plus connue sous l’appellation de fausse couche, n’a pas encore été prouvée, il est préférable de réduire significativement la consommation de produits à forte teneur en insecticides durant la grossesse.

Selon des études réalisées sur des agricultrices ou des femmes fortement exposées à des pesticides, les risques de malformation du fœtus et de leucémie sont relativement élevés.

Le bio pour préserver le bon fonctionnement cérébral

Si les insecticides sont dangereux pour les fœtus et les nourrissons, les autres substances chimiques comme les herbicides et les fongicides utilisés dans l’agriculture intensive ont aussi des impacts négatifs sur la santé des adultes. Bien qu’ils permettent de supprimer certains végétaux pouvant être néfastes, ils peuvent être nocifs pour le cerveau. D’après l’étude publiée dans Environnemental Health, une centaine de pesticides présents dans les aliments industriels sont dangereux pour notre système neurologique.

En vous tournant vers des produits bénéficiant du label AB, vous réduirez donc la consommation d’insecticides, de fongicides et d’herbicides, et vous éviterez, dans une certaine mesure, l’apparition de troubles neurologiques.

Le bio pour réduire les risques d’antibiorésistance

Outre les pesticides, les agriculteurs, plus précisément les éleveurs, administrent généralement des antibiotiques en grande quantité aux animaux pour prévenir les éventuelles infections. En consommant régulièrement des viandes non bio, vous consommez des agents anti-infectieux, ce qui peut provoquer une antibiorésistance.

Contrairement aux animaux issus d’une production intensive, ceux d’élevage biologique sont bien moins exposés à des infections et ne nécessitent pas l’administration d’antibiotiques en grande quantité. En d’autres termes, leur viande a une faible teneur en anti-infectieux et vous permet de réduire significativement les risques d’antibiorésistance.

À titre d’information, en basant votre alimentation sur des viandes d’élevages intensifs, vous surconsommez des antibiotiques et vous favorisez le développement de mécanismes de défense chez les bactéries présentes dans votre corps. Une fois que ces bactéries développent une résistance, les anti-infectieux de première ligne peuvent perdre de leur efficacité et la prescription de médicaments plus puissants et plus onéreux est souvent indispensable.

L’antibiorésistance peut entraîner des complications et rendre certaines maladies plus difficiles à soigner. Selon des estimations, elle peut devenir une des principales causes de mortalité au niveau mondial en 2050.

Le bio pour réduire les risques d’apparition de maladies chroniques

En plus de l’antibiorésistance et des répercussions sur le système nerveux, les produits non bio peuvent augmenter considérablement les risques d’apparition de pathologies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires.

De leur côté, les aliments bio, notamment les produits laitiers et les viandes, ont une teneur plus ou moins élevée en oméga-3. Ces acides gras ont des effets bénéfiques sur la composition des membranes cellulaires, mais également sur certains processus biochimiques de notre organisme. Ils peuvent favoriser la régulation de la tension artérielle, rendre les vaisseaux sanguins plus souples et renforcer, dans une certaine mesure, vos défenses immunitaires.

À noter que les aliments riches en oméga-3 tels que l’huile de foie de morue sont généralement conseillés aux personnes souffrant d’hypertriglycéridémie. Selon des études cliniques, cette huile peut réduire le niveau de triglycérides de 20 à 50%.

manger bio

Le bio pour éviter de consommer des OGM

Opter pour des produits bio, c’est éviter de consommer des OGM et les risques potentiels liés à ces aliments. Les OGM sont des organismes dont les patrimoines génétiques ont été modifiés, afin d’accélérer entre autres leur croissance et d’augmenter leur résistance à certaines infections ou à certains insectes. Bien qu’aucune étude ne puisse confirmer les effets réellement néfastes entraînés par la consommation de ces organismes transgéniques, certains scientifiques affirment qu’ils peuvent provoquer une intoxication alimentaire.

En 2007, quelques études ont été menées sur des rats. En nourrissant les rongeurs avec des OGM, les scientifiques ont remarqué des répercussions sur leurs reins, leur cerveau, leur cœur, leur foie et leur poids. Un an plus tard, l’Université de Vienne a procédé à des tests sur des souris et a signalé des effets néfastes sur la reproduction des animaux, ainsi que sur le poids de leurs petits.

Outre la toxicité, les organismes génétiquement modifiés auraient une faible teneur en substances nutritives, selon certaines études. Entraînée par l’insertion d’un gène étranger, cette baisse ne concerne que certains aliments.

Leave A Reply

Your email address will not be published.